C’était l’été 2019… l’automne…est là- ambiance CLIMAT

c8060111-15ca-4201-bfa1-2c8b03aac90c-768x768L’été des canicules. 39°-40° a fait fondre la capacité d’écrire de votre conteuse préférée comme celle des composants électroniques de son vieil ordinateur familial.

Alors n’en parlons plus. Redde m’r nimme devon, comme disait Germain Muller en 1951 dan son cabaret le Barabli à propos de la « 2GM », la vraie der des der, ?

En effet n’en parlons plus, agissons!  Hier 5000 personnes dans les rues de Strasbourg : Marche pour le climat, tous âges, tous genres, les femmes en nombre, merci Greta, ensemble avec les gilets Jaunes, avec la CGT  (hé oui, çà évolue), toujours contre le GCO, qui n’en finit pas d’asphyxier  les efforts pour mieux respirer en Alsace, et malgré les déconvenues agissons . Les 5000 personnes présentes en représentaient bien d’autres, comme votre conteuse qui n’avai pas assez de mains à lever pour représenter ces lycéennes de Marie Curie en charge d’uan autre devoir de mémoire à Koenigshoffen.

Avec Germaine de Kolbsheim, déjà là en 2018 toujours en 2019

gERMAINE kOLBSHEIM2018Avec les pieds, avec les mains, avec la voix, avec la plume des clavistes poètes et résistant.es, comme cette famille pédaleuse dans sa calèche à baldaquin orné de slogans « Climat, Social, même combat »

Avec la tendresse têtue de celles qui n’ont pas de nom, pas de poids dans l’histoire,mais qui marchent, marchent

Et renouent les fils et les fils de nos histoires.  Des histoires qui feront l’Histoire tout comme le  poète Paul Eluard,  énumérant en 1942, obstiné,  alors que tout semblait perdu, tous les endroits, où tracer   » J’écris ton nom, Liberté »

LIBERTE,  j’écris ton nom , repris par un.e anonyme en 1974 lors de la 2eme marche du Larzac contre l’extension du camp militaire et pour une agriculture respectueuse de la nature:

« LIBERTE de crier jusqu’aux frontières de l’indécence

LIBERTE de dire que la blessure est ouverte

LIBERTE d’aimer tous les sons à cymbales

qui réveillent les majorités endormies

sur une planète qui brûle pour nous

mais tournera impavide, sans nous

autour du soleil en compagnie de la lune

Alors, du coeur, et du coeur, poursuivre  l’ouvrage,, avec , entre autres,

un 1er RDV d’automne à Strasbourg : rentrée des Associations, parc de la Citadelle.

dimanche 29 septembre à 17h30, sur scène,  Françoise, Marianne,  et Yves, vont présenter un échantillon de leurs textes qui parlent …d’amour 

LIBERTE de parler d’amour

Plutôt que de faire la guerre

coeur

Liberté de nommer les choses

pour mieux les vivre

Liberté de se prendre la main

Se faire confiance

nous faire confiance

En toute conscience

Une première  fois

Marianne VEGE

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s